La Captive, orientale (Hector Berlioz)

From ChoralWiki
Jump to: navigation, search

Music files

L E G E N D Disclaimer How to download
ICON SOURCE
Icon_pdf.gif Pdf
Icon_snd.gif Midi
File details.gif File details
Question.gif Help
  • CPDL #03569:     
Editor: Philip Legge (submitted 2002-04-30).   Score information: A4, 7 pages, 128 kB   Copyright: Personal
Edition notes: version III for Alto, cello, and piano, pdf file added July 12, 2002.
  • CPDL #03568:   
Editor: Philip Legge (submitted 2002-04-30).   Score information: A4, 7 pages, 90 kB   Copyright: Personal
Edition notes: version I for Alto and piano, pdf file added July 12, 2002.

General Information

Title: La Captive, orientale
Composer: Hector Berlioz
Lyricist: Victor Hugo

Number of voices: 1v   Voicing: Alto solo
Genre: SecularChanson

Language: French
Instruments: Violoncello and piano

Published: Berlioz Complete works (1900-1907)

Description:

External websites:

Original text and translations

French.png French text

Si je n’étais captive,
J’aimerais ce pays,
Et cette mer plaintive,
Et ces champs de maïs,
Et ces astres sans nombre,
Si, le long du mur sombre,
N’étincelait dans l’ombre
Le sabre des spahis.

Je ne suis pas Tartare,
Pour qu’un eunuque noir
M’accorde ma guitare,
Me tienne mon miroir.
Bien loin de ces Sodomes,
Au pays dont nous sommes,
Avec les jeunes hommes
On peut parler le soir.

Pourtant j’aime une rive,
Où jamais des hivers
Le souffle froid n’arrive
Par les vitraux ouverts.
L’été, la pluie est chaude;
L’insecte vert qui rôde
Luit, vivante émeraude,
Sous les brins d’herbe verts.

J’aime en un lit de mousses
Dire un air espagnol,
Quand mes compagnes douces,
Du pied rasant le sol,
Légion vagabonde
Où le sourire abonde,
Font tournoyer leur ronde
Sous un rond parasol.

Mais surtout quand la brise
Me touche en voltigeant,
La nuit, j’aime être assise,
Être assise en songeant,
L’œil sur la mer profonde,
Tandis que, pâle et blonde,
La lune ouvre dans l’onde
Son éventail d’argent.