Vray dieu d'amours (Matthaeus Pipelare)

From ChoralWiki
Revision as of 18:39, 24 June 2019 by Bcjohnston523 (talk | contribs) (Text replacement - "{{Published|}}" to "{{Pub|1|}}")
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search

Music files

L E G E N D Disclaimer How to download
ICON SOURCE
Icon_pdf.gif Pdf
Icon_snd.gif Midi
Sibelius.png Sibelius
File details.gif File details
Question.gif Help
  • CPDL #07744:      (Sibelius 2)
Editor: Diego Pizarro (submitted 2004-08-10).   Score information: A4, 8 pages, 132 kB   Copyright: Personal
Edition notes:

General Information

Title: Vray dieu d'amours
Composer: Matthaeus Pipelare

Number of voices: 4vv   Voicing: STTB
Genre: SecularChanson

Language: French
Instruments: A cappella

First

Description:

External websites:

Original text and translations

French.png French text

Vray dieu d’amours, confortez l’amoureux
Qui nuit et jour vit en très grand martyr
Pour la belle au gent corps et gracieux
Qui ne me veut de joye ou jeux nantir.

Pour vray vous dit sans en rien mentir
Si vous requiers que j’ai allègement
Joye et soulas au lieu de grief tourments
Donnez secours, ne soyez égarée
Car j’ai douleur plein de gémissements
Deuil angoisseux, rage démesurée.

S’il advenoit que fusse il heureux
Qu’à mon désir puississe parvenir
Oncques amant ne fust si vertueux
S’amour vouloit à mon faict convenir
Mais il me faict angoisse soutenir

N’avoir ne puis repos aucunement
Pour la belle qui me point ardamment
Et enflammoit jouant à despérée
Pour elle j’ai desconfort asprement
Deuil angoisseux, rage démesurée.

Son doux regard très plaisant et joyeux
Et son gent corps me font grand desplaisir
Quand je la vois je suis assez songeux
De l’honnourer pour lui faire plaisir
Puis la servir quand j’ai temps et loisir.

Je veux mais suis sans quelque esbatement
Triste, pensif, dolent entièrement.
Qui me point fort, c’est dure destinée
O dieu d’amours, ostez-moi brièvement
Deuil angoisseux, rage démesurée.

Prince d’amour, je requiers humblement
Qu’on voit priant que ma très destrée
Veuille en chasser de moi hastivement
Deuil angoisseux, rage démesurée.