Difference between revisions of "Adieu, monde, puis qu'en toy (Guillaume Costeley)"

From ChoralWiki
Jump to: navigation, search
(New page: ==Music files== {{Legend}} *{{NewWork|2008-12-20}} '''CPDL #18190:''' [http://choralwiki.net/wiki/images/9/90/Cost_adie.pdf http://www.cpdl.org/wiki/images/8/84/Icon_pdf.gif] [http://chor...)
 
(Original text and translations: lyrics)
Line 21: Line 21:
  
 
==Original text and translations==
 
==Original text and translations==
 +
{{Text|French}}
 +
<poem>
 +
Adieu, monde, puis qu'en toy
 +
N'y a qu'excès et rancune,
 +
Adieu ta couverte foy
 +
Tournant comme la fortune,
 +
Adieu tes mordans soubriz
 +
Et tes hypocrites larmes,
 +
Adieu tes fardés escripts,
 +
Adieu tes fausses allarmes !
 +
 +
Adieu ton coeur simulé,
 +
Arrogant et variable,
 +
Qui plus a, moins est soulé,
 +
Tant il est insatiable,
 +
Adieu ta paix qui débat,
 +
Adieu ta fureur qui chomme,
 +
Adieu ton pleur qui s'esbat,
 +
Adieu le chant qui t'assomme !
 +
 +
Adieu ta diversité,
 +
Tes discours, ton inconstance,
 +
Adieu ta félicité
 +
Qui toujours est en balance,
 +
Adieu tes hautains propos
 +
Où seul l'innocent se fonde,
 +
Et pour me donner repos,
 +
Dieu garde le mespris du monde.
 +
</poem>
  
{{NoText}}
 
  
 
[[Category:Sheet music]]
 
[[Category:Sheet music]]

Revision as of 21:05, 20 December 2008

Music files

L E G E N D Disclaimer How to download
ICON SOURCE
File details.gif File details
Question.gif Help


Editor: Augustin Roche (added 2008-12-20).   Score information: A4, 2 pages, 328 kbytes   Copyright: CPDL
Edition notes:

General Information

Title: Adieu, monde, puis qu'en toy
Composer: Guillaume Costeley

Number of voices: 4vv Voicing: SCTB
Genre: Secular, Madrigals
Language: French
Instruments:
Published: 1570

Description:

External websites:

Original text and translations

French.png French text

Adieu, monde, puis qu'en toy
N'y a qu'excès et rancune,
Adieu ta couverte foy
Tournant comme la fortune,
Adieu tes mordans soubriz
Et tes hypocrites larmes,
Adieu tes fardés escripts,
Adieu tes fausses allarmes !

Adieu ton coeur simulé,
Arrogant et variable,
Qui plus a, moins est soulé,
Tant il est insatiable,
Adieu ta paix qui débat,
Adieu ta fureur qui chomme,
Adieu ton pleur qui s'esbat,
Adieu le chant qui t'assomme !

Adieu ta diversité,
Tes discours, ton inconstance,
Adieu ta félicité
Qui toujours est en balance,
Adieu tes hautains propos
Où seul l'innocent se fonde,
Et pour me donner repos,
Dieu garde le mespris du monde.